bistrot-litteraire-les-cascades-paris-146480045153

Cela se trouve, logiquement, à la rue des Cascades. Plus précisément à l'embranchement de la rue des Cascades et de la rue de la Mare, dans le XXè arrondissement, pas très loin du métro Jourdain. 

Quand on passe devant, on ne voit guère qu'une devanture banale. On peut d'ailleurs ne pas la remarquer. Si on la remarque, on entre, par curiosité. Ce qu'on découvre, c'est le décor typique du petit bistrot de quartier, évoquant d'autres époques, désormais lointaine. En bref, une ambiance quelque peu rétro. Laquelle est renforcée par le comptoir, où l'on retrouve l'atmosphère des films d'Audiard : conversations animées autour d'un verre, échanges en se tutoyant alors qu'on vient de se rencontrer. Sympa, d'autant que cela est devenu rare. En plus, la patronne, la belle Caroline, n'abandonne pas ses clients et participe aux discussions.

Ensuite, puisqu'il est midi, on décide de passer à table. Là, disons-le, c'est la bonne franquette. On prend place sur des tables toutes simples, sur des chaises toutes simples, et on commande. La cuisine est juste en face de vous. Soyons honnêtes : c'est tout à fait acceptable. Le bistrot offre même la particularité de proposer des frites coupées au couteau, au lieu des sempiternels surgelés. Ce sera un repas sans-façon dans un décor sans-façon. 

Enfin, il y a une bibliothèque. Un mur d'étagères surchargé de livres, que tout le monde peut prendre et consulter. Les nourritures intellectuelles viennent donc s'ajouter aux mets alimentaires, ce qui constitue un mélange excellent pour la santé. 

Ces bistrot de quartier sont en voie de disparition. Alors, profitons-en avant qu'il soit trop tard.