Le Blogue de Manuel Ruiz

27 janvier 2015

Lady Falkenna - Alizée Villemin - Editions Lune Ecarlate - 2014

CVT_Lady-Falkenna-Tome-I_5622

Un roman numérique d’Alizée Villemin, publié en 2014.

THÈME : Nous sommes en 1891, en Angleterre. Lady Falkenna est une dame de l’aristocratie anglaise. En fait, elle mène une double vie. Pendant la journée, elle est une Lady demeurant dans un manoir, avec sa gouvernante et son majordome. Pendant la nuit, elle se métamorphose en une aventurière intrépide. Un mystérieux commanditaire lui propose des missions périlleuses et elle se lance dans des voyages à travers une Europe transformée par la magie. Cette fois, elle doit se rendre à Berlin pour récupérer une pierre précieuse. Malheureusement, elle va trouver sur sa route un vieil ennemi, le Nécromant, contre lequel ses armes classiques semblent inefficaces. Ses seuls alliés seront un boutiquier londonien et un mystérieux Français.

MON AVIS : Mes pérégrinations littéraires m’entraînent de plus en plus loin, au point que je me demande parfois où je vais atterrir. Aujourd’hui, me voici dans le « steampunk ». Pour les non-initiés, il s’agit de raconter une histoire de SF, ou de Fantastique, en la plaçant au XIXè siècle. On peut aimer le principe, ou pas. Moi, j’ai toujours adoré le XIXè siècle, et je crois l’avoir reflété dans certains de mes écrits. Je me suis donc senti parfaitement à mon aise.

Ici, c’est donc du « steampunk », et c’est du bon. L’auteure a réussi à créer son univers. Un véritable « multivers », comme aurait dit Robert H. Heinlein, divers et foisonnant. À chaque page, on a droit à des trouvailles nombreuses et géniales : dragons, vampires, loups-garous, dirigeables, machines improbables mais toujours ingénieuses, armes originales et redoutables. On ne s’ennuie jamais. On s’y sent si bien qu’on a du mal ensuite à retrouver l’univers « normal ». Lady Falkenna monte sur son cheval noir et parcourt l’Europe en bravant les dangers, souvent non-humains : embuscades de lycans, cambriolages chez les vampires, etc. Tout cela en gardant ses robes et ses chapeaux intacts et élégants. Pour ceux de ma génération, on se croit dans « Les mystères de l’Ouest », dans Jules Verne, avec la touche « steampunk » en plus.

C’est donc très bien, si on écarte quelques répétitions, quelques concordances de verbes. Enfin, mon expérience me dit que la plupart des lecteurs ne les remarqueront même pas.

En fait, ma seule véritable réserve concerne l’héroïne elle-même. Lady Falkenna est une dame très séduisante, du moins si j’en crois l’illustration de la couverture. Elle devrait donc, logiquement, avoir une vie amoureuse intense, me semble-t-il. Hélas, dans ce créneau-là, on n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent. On aimerait savoir ce que la belle aristocrate fait dans son grand lit à baldaquin : or, elle n’y fait rien, ou alors elle ne nous le raconte pas. Décevant. Peut-être s’agit-il d’un oubli de la part de l’auteure, et peut-être a-t-elle rectifié dans les épisodes suivants. Car c’est une saga, sans doute destinée à s’étirer sur des années.

Posté par Dalleray à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


24 janvier 2015

le Cycle de l'Etrange - The Book Edition

couv-products-75980

Le « Cycle de l’Étrange » est une partie importante de mon œuvre littéraire, une sorte de somme. Tout a commencé vers 2005, quand j’ai adhéré à un site : « Anice-Fiction ». Un endroit où on pouvait publier des textes, à condition qu’ils soient de SF ou de Fantastique. À partir de là, j’ai semé des textes de ces genres sur des quantités de sites, de blogs et de forums, pendant des années. Jusqu’au jour où je me suis dit que laisser toutes ces créations éparpillées sur la Toile était quand même dommage et qu’il serait préférable de les regrouper. Ce que j’ai fait :

 http://www.thebookedition.com/le-cycle-de-l-etrange-deuxieme-cycle-de-manuel-ruiz-p-75980.html

 

Le « Cycle de l’Étrange » est donc le regroupement de mes travaux sur une dizaine d’années. Le deuxième tome (Deuxième Cycle) reprend 53 histoires de SF, Fantastique, Étrange, Polar, textes de la vie quotidienne, formant un ensemble qui englobe toutes les formes d’expression et tous les sujets de la société humaine. Un recueil assez long, mais dont je suis assez satisfait.

Posté par Dalleray à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le Cycle de l'Etrange - The Book Edition -

couv-products-63945

Le « Cycle de l’Étrange » est une partie importante de mon œuvre littéraire, une sorte de somme. Tout a commencé vers 2005, quand j’ai adhéré à un site : « Anice-Fiction ». Un endroit où on pouvait publier des textes, à condition qu’ils soient de SF ou de Fantastique. À partir de là, j’ai semé des textes de ces genres sur des quantités de sites, de blogs et de forums, pendant des années. Jusqu’au jour où je me suis dit que laisser toutes ces créations éparpillées sur la Toile était quand même dommage et qu’il serait préférable de les regrouper. Ce que j’ai fait :

http://www.thebookedition.com/le-cycle-de-l-etrange-premier-cycle-de-manuel-ruiz-p-63945.html

 

Le « Cycle de l’Étrange » est donc le regroupement de mes travaux sur une dizaine d’années. Le premier tome (Premier Cycle) reprend 46 histoires de SF, Fantastique, Étrange, Polar, textes de la vie quotidienne, formant un ensemble qui englobe toutes les formes d’expression et tous les sujets de la société humaine. Un recueil assez long, mais dont je suis assez satisfait.

Posté par Dalleray à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2015

Le Chaud et le Froid - Manuel Ruiz - JePublie.com et Numilog.fr - 2007

44892215

« Le Chaud et le Froid » est le troisième tome des aventures de Christian Dalleray, le Bateleur. Mais il n’est pas chez le même éditeur. Il a été édité par JePublie.com et il est distribué sur le site Numilog, sous forme de livre-papier, ou sous celle de fichiers PDF. Il est toujours disponible sur ce site :

 http://www.numilog.com/36946/Le-Chaud-et-le-Froid.ebook

« Le Chaud et le Froid » reprend donc le personnage de Christian Dalleray, mais ne constitue pas vraiment une suite des deux premiers tomes. Ici, le Bateleur vit une aventure strictement personnelle. Pendant des vacances à La Martinique, il rencontre une femme belle et mystérieuse. Tout devrait le mener vers la félicité, mais en fait il a plongé la main dans un engrenage infernal : il va se retrouver pris au piège par des sectes américaines et un milliardaire brésilien sans pitié. Il va passer aussi du soleil de La Martinique à la neige de Patagonie.

Je suis très, très fier de ce bouquin, car les commentaires ont été positifs. Il est bâti sur le principe du puzzle, présentant des personnages éloignés par la distance (France, Etats-Unis, Brésil) et qui vont se rapprocher chapitre par chapitre, jusqu’au dénouement.

Posté par Dalleray à 17:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Le dossier du Bateleur - Manuel Ruiz - Editions de l'Ixcea - 2007

« Le dossier du Bateleur » est la suite de « La Société Secrète ». Il commence là où s’achève le premier roman. Et il fut également publié

87981912_o

aux éditions de l’Ixcea. Je pense qu’il a été victime de la couverture, laquelle a fait croire à des gens qu’il s’agissait d’un traité sur le Tarot. Non, il s’agit bien d’un thriller. Et il est encore disponible chez l’éditeur :

http://www.ixcea.eu/product.php?id_product=81

 

Dans ce deuxième opus, Christian Dalleray, dit le Bateleur, et ses amis deviennent cambrioleurs pour la bonne cause ! Et ils vont se lancer dans un cambriolage d’une audace folle pour dérober des fichiers appartenant à un étrange banquier. Un thriller à l’état pur, et présenté sous la forme de « dossiers » superposés, selon une méthode courante dans la littérature des années 70.

 

Posté par Dalleray à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



La Société Secrète - Manuel Ruiz - Editions de l'Ixcea - 2006

42470707

« La Société Secrète » est un roman (thriller) que j’ai écrit au début des années 2000. Il fut publié en 2003 aux éditions du CoLibris. Après la fermeture de cette maison, il fut réédité en 2006 aux éditions de l’Ixcea. Ce bouquin connut un beau parcours, puisqu’il fut traduit en Turquie, aux éditions Pentagram (Istambul), sous le titre « Gizli Örgüt ». Aujourd’hui, il est toujours disponible sur le site des éditions de l’Ixcea :

http://www.ixcea.eu/product.php?id_product=68

« La Société Secrète » m’avait été largement inspiré par mes activités dans diverses revues ésotériques. En menant des recherches, j’avais été frappé par le décalage entre l’idée qu’on se fait généralement des sociétés secrètes et la réalité : ces groupement sont en fait des réunions de quelques éclopés qui ne font rien d’autre que manger, boire et se donner de l’ésotérisme à bon marché, et qui n’ont évidemment pas le pouvoir qu’on veut leur prêter. C’est dans cet esprit que j’ai écrit ce roman. Il raconte l’histoire d’un homme, Christian Dalleray, surnommé le Bateleur (c’est son nom de code), qui se lance dans une grande aventure : la constitution d’une société secrète. Il ne s’agit pour lui que d’une aventure sans implication, mais d’autres personnes vont le voir différemment et le malheureux va se retrouver dans un imbroglio fort dangereux.

Je suis très fier de ce bouquin, un des meilleurs que j’ai réalisé, un thriller dans la pure tradition, et puisqu’il est toujours disponible, je vous encourage à le découvrir. Il n’est pas trop tard.

Posté par Dalleray à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2014

La came aux damélias (Fix me up !) - Rod Gray - Editions et Publications Premières - 1979

Un roman de la collection OSSEX, de Rod Gray, datant de 1979.

0150525

THÈME : Un curieux événement se déroule en Hollande. Une jeune femme qui se promenait est heurtée par un petit avion en modèle réduit qui volait. Rien de grave, sauf que la maquette d’avion contenait de la drogue. La police comprend donc que des trafiquants ont trouvé ce moyen ingénieux pour faire passer leur marchandise. Le service américain soupçonne un certain Ambruster, précisément connu pour ce genre de stratagème, et envoie Eve Drum et David Anderjanian pour tenter de l’arrêter. Dans ce but, la jeune femme victime de l’accident sera employée comme appât. Seulement, les choses ne vont pas se passer comme prévu et Eve va se retrouver prisonnière dans une petite ferme anglaise. Une fois de plus, elle va devoir trouver quelque chose pour s’échapper et neutraliser les méchants.

MON AVIS : La littérature de kiosque, ou de gare (également appelée littérature de cave par les détracteurs), était un phénomène des années 70. Si ancrée dans les années 70 qu’elle paraît bizarre aujourd’hui. Pourtant, elle était intéressante. En tout cas, ma modeste personne s’y intéressait à l’époque.

Pour ceux qui n’ont pas connu, la littérature de kiosque, c’était n’importe quoi. Comme ce bouquin, appartenant à la collection OSSEX. Les dialogues sont parfois présentés entre guillemets et parfois avec des tirets cadratins. Un personnage s’appelle tour à tour Bradley ou Bradlay. Le verbe être revient dans chaque phrase et la ponctuation est plus qu’aléatoire. Vraiment n’importe quoi. On peut prendre exemple sur tout le reste, mais sûrement pas sur le style d’écriture. En fait, ça tombe bien, car c’est justement le reste qui s’avère intéressant.

Ainsi que l’indique le titre, la raison d’être de cette collection, c’était le sexe. De ce côté, on n’a pas à se plaindre. La belle Eve Drum aligne successivement sept hommes et deux femmes ! On ne pourra pas lui reprocher de ne pas se donner à fond pour les lecteurs ! Parce que l’intérêt de la littérature de kiosque était celui-là : les lecteurs en avaient pour leur argent. Pas une seconde, ils ne regrettaient les quelques francs déboursés. N’en déplaise aux esprits atrabilaires, ou plus simplement aux amateurs d’autres littératures, il faut avouer que cette « Came aux damélias » est passionnante et prenante. Chaque page apporte quelque chose : peu importe qu’il s’agisse d’une scène d’action ou d’une description érotique. Aucun temps mort, aucun paragraphe perdu. On est sans arrêt intéressé par quelque chose. Et cet acharnement à contenter le lecteur atteint son zénith à la fin, dans une interminable course-poursuite qui s’étire sur deux chapitres et deux pays avant d’aboutir devant l’Opéra de Paris : un incroyable morceau de bravoure qui démontre à lui seul que ce genre de bouquins méritait mieux que l’indifférence avec laquelle on les traitait à l’époque. Chapeau à l’auteur.

1979, c’était déjà la période tardive de la littérature de kiosque, laquelle n’allait pas tarder à sombrer, victime des années 80 que nous avons aujourd’hui tendance à mythifier un peu hâtivement. Moi, je me replonge dans ces pages et je retrouve, malgré mes réserves, l’engouement de mon adolescence. Ai-je donc tant vieilli ? Je me répète que non, même si je me dis que c’est peut-être le cas. Alors, je rejoins la belle Eve Drum et je suis la blonde espionne dans ses voyages et ses aventures, ses amours et ses cascades, ses coups de revolver et ses coups de cœurs. Et quelque part, je me sens rajeunir.

 

Posté par Dalleray à 16:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 décembre 2014

Ottawa que je m'y mette (The book that Jack wrote) - Rod Gray - Editions et Publications Premières - 1974

770994670

Un roman de la collection OSSEX (N°19) datant de 1974.

THÈME : Eve Drum, blonde espionne américaine, reçoit une nouvelle mission, mais celle-ci se révèle plutôt inhabituelle : elle doit participer à un congrès de science-fiction. En effet, un espion soviétique vient pour chercher un message capital et le lieu prévu pour le rendez-vous avec son contact est précisément un congrès de science-fiction à Québec. Voici donc Eve Drum parmi les fans de SF, essayant de repérer ses ennemis au milieu des participants. Un fan français, Philippe Genty, devient son ami et va jouer, involontairement, un rôle capital pour permettre à Eve de neutraliser les agents adverses.

MON AVIS : Il faut le constater encore et toujours : la littérature de kiosque des seventies se révélait pleine de bizarreries. Comme ce numéro d’OSSEX, datant de 1974, si bizarre qu’on se demande s’il serait publié aujourd’hui. Probablement pas. Mais ça existait, et ça se vendait.

Bizarre, il l’est dès le titre : l’histoire ne se déroule pas à Ottawa, mais à Québec et à Boston (pour les dernières pages). Mais il est surtout bizarre par son intrigue. Cela commence par un premier chapitre franchement pornographique : Eve et son cher David nous offrent une scène tout à fait digne d’un film X en guise de hors-d’œuvre. Ensuite, et de façon inattendue, le roman devient une grosse blague potache avec une cible claire : la science-fiction et ses fans. Près de la moitié des pages proposent une parodie amusante et mordante des amateurs de science-fiction, présentés comme de braves gars un peu hurluberlus. Moi, je suis un fan de SF et j’ai trouvé ça très rigolo. Hélas, je ne suis pas sûr que tous comprennent cet humour. Enfin, et alors qu’on était bien installé dans la parodie, les derniers chapitres replongent brusquement dans le thriller made in 70,s, avec des révolutionnaires violents et sadiques, et avec la sempiternelle et rituelle scène de viol collectif (je répète qu’on n’est pas obligé de partager tous les fantasmes). Mieux vaut vous prévenir : le final est ultra-violent.

Bref, encore une bizarrerie de la littérature populaire de l’époque. Une époque si lointaine qu’on se demande maintenant comment ces bouquins ont pu exister, comment des gens ont pu les acheter et les lire. Mais ils ont existé, c’est un fait, et on les relit aujourd’hui avec curiosité. Celui-ci ne s’inscrit pas dans les meilleurs de la série d’OSSEX, mais il se laisse lire. Souvenirs, souvenirs.

Posté par Dalleray à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 novembre 2014

Mes romans en photo

10431441_10152902909819306_6712124657084071588_n

Posté par Dalleray à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2014

Mon CV

Inscrit à la SGDL, la SACD et la SCAM. 

PRESSE : 

Nombreux articles publiés dans les magazines :

-Les Dessous de l'Histoire

-Les Voyageurs de l'Histoire

-L'Epée du Ciel

-L'Initiation

 

LITTERATURE : 

ROMANS :

-La Reine Celte (cyberédition) – Mobipocket

-L'île de Circé - Edilivre : http://www.amazon.fr/L%C3%AEle-Circ%C3%A9-Manuel-Ruiz/dp/2356070206

http://www.babelio.com/livres/Ruiz-Lile-de-Circe/177946

-L'homme qui trouva l'éternité (cyberédition) – Mobipocket

-La Société Secrète – Editions de l'Ixcea (traduit en turc) : http://www.ixcea.eu/product.php?id_product=68

-Le Dossier du Bateleur – Editions de l'Ixcea (traduit en turc) : http://www.ixcea.eu/product.php?id_product=81

-Le Chaud et le Froid – Editions JePublie : http://www.numilog.com/36946/Le-Chaud-et-le-Froid.ebook

-La poussière en était rouge – Atelier de Presse : http://www.priceminister.com/s/la+poussiere+en+etait+rouge#xtatc=INT-601

http://www.amazon.fr/poussi%C3%A8re-en-%C3%A9tait-rouge/dp/2353100341

RECUEILS :

-Le Cycle de l'Etrange Tome I – The Book Edition : http://www.thebookedition.com/le-cycle-de-l-etrange-premier-cycle-de-manuel-ruiz-p-63945.html

-Le Cycle de l'Etrange Tome II – The Book Edition : http://www.thebookedition.com/le-cycle-de-l-etrange-deuxieme-cycle-de-manuel-ruiz-p-75980.html

 

RADIO :

-Les Chroniques de l'Etrange – Série radiophonique pour le compte des Créations Radiophoniques Maurice Clément-Faivre – 42 épisodes de 10 minutes :

http://www.camcf.com/fiches/cde.htm

-Les Chroniques de l'Etrange Deuxième Saison – 25 épisodes de 15 minutes

 

-Les Chroniques de l'Etrange Troisième Saison – 42 épisodes de 15 minutes

 

-À la recherche des civilisations anciennes – Documentaire de vulgarisation historique – 17 épisodes de 8 minutes : http://www.camcf.com/fiches/rac.htm

 

Posté par Dalleray à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »