quai_des_enfers 

Un polar (roman noir), de la collection Série Noire (Gallimard), écrit par Ingrid Astier, édité en 2010. Ce roman a obtenu le Prix Paul Féval de la Société des Gens de Lettres.

SUJET : La Brigade Fluviale de Paris fait une macabre découverte sur la Seine : une barque transportant le cadavre d'une jeune femme enveloppé dans un sac. L'enquête est confiée à la Brigade Criminelle (la Crime). Elle sera menée en parallèle par Després (de la Crime) et par Rémi (un jeune officier de la Brigade Fluviale). Très vite, les recherches permettent d'identifier la victime, une femme qui évoluait dans les milieux de la mode et du rock. L'enquête ira donc dans cette direction, avec beaucoup de difficultés, d'autant que d'autres meurtres vont se produire. Quel secret cache donc la Seine ?

MON AVIS : J'ai rencontré Ingrid Astier à Paris Noir, et j'ai été frappé par son professionnalisme : elle parle avec ses lecteurs, leur demande leurs goûts littéraires, leur fait des dédicaces personnalisées, essaye d'établir un contact. Professionnelle à 100%. J'ai retrouvé ce professionnalisme dans le livre : parfaite documentation sur les services de police, la morgue et l'Institut Médico-Légal, parfaite connaissance de la Seine et de ses rives. Rien n'a été laissé au hasard, chaque détail a été vérifié. Cela méritait d'être noté et salué.

Maintenant, le grand problème de ce livre, c'est qu'on se demande quel est son intérêt. Il ne s'agit pas de sa qualité littéraire, finalement acceptable. Il s'agit du livre en lui-même. Voici ce qu'on y trouve : 1/des meurtres mystérieux, 2/des policiers qui mènent l'enquête, 3/un médecin de l'Institut Médico-Légal qui fait des autopsies. Ah, vous avez déjà lu ça ? Vous avez déjà vu ça à la télé ? Eh bien, moi aussi. En cherchant, la seule trace d'originalité, c'est que l'enquête est menée simultanément par deux flics qui ne se connaissent pas, ce qui nous vaut deux regards différents sur la Seine. Pour le reste, on a l'impression d'avoir affaire à du déjà lu et déjà vu.

Je suis donc partagé. Autant j'admire et respecte le travail professionnel et remarquable de l'auteure, autant l'intérêt du livre ne me saute pas immédiatement aux yeux. C'est un polar de plus, ni meilleur, ni plus mauvais que la plupart.