os10

Un roman de la collection OSSEX (N°10), datant de 1973.

THÈME : Un événement extraordinaire vient de se produire. Une étrange boule est apparue en Amérique. Une voix en est sortie pour expliquer qu'elle provient du futur. Elle précise aussi qu'elle exige de repartir avec une certaine Eve Drum, agent secret américaine. Avec elle, et avec personne d'autre. Sur ordre de ses supérieurs, Eve Drum embarque donc dans la boule mystérieuse. Elle se retrouve propulsée dans le futur. Elle découvre alors un monde aseptisé, mécanisé. Toute émotion, tout sentiment, ont été effacés. Justement, le maître de ce monde a fait venir Eve dans ce but : il compte sur elle pour réintroduire la passion dans cet univers sans relief, évidemment par le sexe. L'espionne blonde est partagée : elle va tour à tour tenter de collaborer sincèrement avec ce maître, et puis le combattre. Mais l'évolution de l'univers semble bien irréversible.

MON AVIS : Alors, là, stupéfaction totale. On est tellement surpris qu'on en reste pantois. Et qu'on ne sait que dire pour chroniquer ce bouquin. Sans faire de jeu de mots, un OVNI. Enfin, disons la vérité : quand on découvre le sujet, on est évidemment persuadé qu'il s'agit d'une énorme blague. Plutôt d'une vaste manipulation. On tourne les pages en attendant le moment où l'héroïne va découvrir la supercherie et démontrer que ce prétendu voyage dans le temps n'était qu'un piège. Et puis, les pages tournent et... non. Peu à peu, on finit donc par comprendre : il n'y a pas de supercherie et la belle Eve Drum est VRAIMENT projetée dans le futur !

Naturellement, si on était dans la science-fiction, il n'y aurait rien à dire. Mais on est dans le polar. Du genre érotique et de la série Z, d'accord. Polar néanmoins. Alors, je demande : quelle idée étrange est venue à Rod Gray ? Dans quel but a-t-il rajouté ce bouquin à la collection ? Bref, pourquoi l'a-t-il écrit ? Je crois que nous ne le saurons jamais. Pour être franc, il n'est ni bon, ni mauvais. Je veux dire qu'il n'est ni meilleur, ni pire que les autres de la série. Simplement, on se demande ce qu'il fait là, et si on peut réellement le considérer comme un numéro de ladite série.

Après tout, il s'agit ici de polar érotique et on pourrait s'en contenter. Mais le problème est justement là : dans cet univers froid, sans émotion, sans passion, les scènes de sexe se révèlent logiquement... froides, sans émotion, sans passion. Essayez donc de vous exciter avec ça ! On est loin du compte.

Alors, on referme le livre avec une grande impression d'incompréhension. Je le répète : il n'est ni meilleur, ni pire que les autres. Mais il ne fait pas vraiment partie du corpus d'OSSEX. Un OVNI.

230ab1e4f5592763b1902debebb75fae