Tempete%20sur%20l'Arizona%20-%20Hogan,%20Ray_resizedcover

Roman de la collection western (N°2), datant de 1967.

THÈME : En traversant une petite ville, Matt Campion est victime d’un malentendu et injustement accusé de meurtre. Il parvient à s’échapper, mais le U.S. Marshall se lance à sa poursuite dans le désert. Sa seule chance est de rattraper le véritable meurtrier. Seulement, sur la route, Campion découvre un vieil homme et sa fille. Il ne peut faire autrement que les aider, ce qui compromet ses possibilités, surtout quand un voyageur étrange leur propose de les héberger.

MA LECTURE : Le N°2 de la collection western est totalement différent du N°1 (L’étoile ternie). C’est peut-être pour cela, pour varier, qu’on l’a choisi en N°2. C’est bien possible. Le titre français, comme souvent, est absurde, alors que le titre américain convient parfaitement.

Ici, Ray Hogan nous propose un récit typiquement westernien. En fait, il rappelle assez les films de Boetticher. On y retrouve le même thème, la même ambiance, la même randonnée dans le désert, les mêmes personnages, et la même fille (rouquine, et non plus blonde) explosive. C’est bien fait, et l’auteur connaît le genre. Les premières pages, où le héros mange tranquillement pendant que le piège se referme sur lui, sont un modèle à suivre.

Après, on peut regretter que l’ensemble ne soit pas plus fort, que les personnages ne soient pas plus approfondis. En fait, ma véritable déception, ce sont les dialogues, franchement faibles et téléphonés. Est-ce la conséquence de la traduction ? Peut-être. Maintenant, soyons francs : ce n’est pas Lewis B. Patten ou Louis l’Amour. Mais il est vrai que le récit, efficace, tient en haleine jusqu’au bout. Sans doute les lecteurs n’en demandaient-ils pas davantage.